27/04/2016

Achats sur Internet : Plus de sécurité avec les cartes bancaires prépayées


Sans nécessiter un compte bancaire, sans engagement, sans intérêts débiteurs, une carte bancaire prépayée permet d'effectuer des achats maîtrisés sur Internet, puisque vous ne pouvez dépenser plus que le montant que vous avez crédité ! Et en cas de captation du numéro de la carte, le préjudice serait au maximum limité à celui-ci. A défaut d'être totalement sans risque, et malgré certaines nouvelles limitations réglementaires, les cartes bancaires rechargeables offrent une relative sécurité et tranquillité en matière de paiement sur Internet.
Il s'agit aussi de cartes bancaires permettant des retraits aux distributeurs et utilisables à l'étranger sur lesquelles le solde du montant déposé avant le départ sera disponible au retour. Elles fonctionnent sur les réseaux internationaux Mastercard® ou Visa® et certaines bénéficient d'un embossage en relief de type carte de crédit. Parfois, elles peuvent être nominatives (avec supplément en commande directe) et pour bénéficier de tous les avantages et services liés il est préférable de s'identifier en communiquant au prestataire la copie d'une pièce d'identité et d'un justificatif de domicile.
Pour ce sujet, une vingtaine de cartes ont été passées en revue et au final quelques-unes seulement ont été retenues. Quatre cartes, dont une existe en trois variantes, semblent sur le papier être de bons produits. Pour élargir le choix, trois outsiders ont été ajoutés.

Une carte pour tous

Il fallait que la carte permette d'effectuer des achats sur Internet sans qu'il y ait besoin d'indiquer préalablement le numéro d'une autre carte bancaire (pour la sécurité ou par absence d'en posséder une), qu'elle soit accessible pour tous, vendue d'abord en proximité (bureaux de Tabac, Maisons de Presse, Hypermarchés) et rechargeable par coupon ou ticket recharge et/ou par virement depuis un compte bancaire ou assimilé.
La sélection s'est déterminée après consultation de plusieurs sites spécialisés, particulièrement celui-ci, de forums francophones et anglophones comportant des avis d'utilisateurs et par navigation sur les sites Web de différents prestataires. Ont été sélectionnés : La carte Transcash. Elle avait déjà été présentée ici, avec notamment le Compte Nickel. Celui-ci, dont les services vont au-delà d'une carte bancaire rechargeable, est naturellement inclus dans le comparatif. Quant à PCS, dont le produit existe en trois variantes, et à Neocash, ils répondent au cahier des charges fixé au départ.

                                                                   Tableau comparatif des coûts
*La "Formule ID" correspond ici à la formule avec l'acheteur identifé (ex."Max" ou "Premium")











Les points à surveiller

Pour des achats réguliers et/ou importants sur Internet, les trois plafonds à connaître avant d'utiliser une carte de paiement rechargeable sont :
- Le montant maximum de paiement
- Le montant maximum de rechargement par mois
- Le montant du solde maximum autorisé sur la carte
Ils varient d'un fournisseur à l'autre, selon le type de formule choisie et peuvent évoluer dans le temps en fonction de la législation. Dans la mesure où l'utilisateur s'identifie sur le site de son prestataire (et crée donc un compte) les montants autorisés sont supérieurs.

La durée de validité des cartes est fonction du prestataire et/ou de la formule choisie. Lors de l'achat d'un pack en proximité, ne pas oublier de regarder la date de validité au dos de l'emballage afin de bénéficier de toute la période. Ensuite, il faut en principe racheter une carte à sa date d'expiration mais chez Nickel la cotisation annuelle étant indépendante de la durée de validité, le montant du nouveau coffret est remboursé au client.

En effectuant sur Internet des réservations plutôt que des achats, il faut tenir compte des pré-autorisations demandées par le site du fournisseur. Un montant supérieur de 20% au prix demandé est à prévoir au crédit de la carte (ou du compte).

Dans tous les cas il est préférable de consulter régulièrement les conditions générales de vente du service choisi.



Les outsiders

Bien que ne répondant pas tout à fait au cahier des charges fixé, trois autres produits distribués en France peuvent être pris en considération.
La carte prépayée de La Banque Postale, sur le réseau VISA. Pour 19 euros et pratiquement aucun autre frais, elle est accessible pour ceux ayant un compte courant ou un livret A dans l'établissement (dans le second cas il faut aussi avoir un compte courant dans une autre banque). Pratique si on est client.
La carte Cash Passport, une carte d'envergure internationale commercialisée en France par les agences/bureaux de change Travelex (fonctionnant sur le réseau MasterCard, prix 10 euros, chargement 4,5%). Pratique si on se trouve près d'une agence Travelex et/ou si on prend l'avion.
La PaySafeCard (PSC). Il n'est possible d'acheter la PaySafeCard MasterCard que sur le site de PSC -et sans voir à quoi elle ressemble- bien que l'on puisse trouver des PaySafeCard "ordinaires" et des coupons dans les circuits habituels de proximité. Le site Web du prestataire est flou sur la possibilité de payer les frais annuels de 9,90 euros avec un montant rechargé auparavant par coupons. Probablement, mais il faut avoir un compte pour le savoir (chargement 4%).

Attention, une carte dont l'acheteur n'est pas identifié signifie une utilisation limitée et l'impossibilité d'avoir un compte (un espace-client) permettant de gérer son argent et de bénéficier des avantages qu'offre la société prestataire (club, cash-back, etc...) Cependant il faut avouer que les délais rendent l'expérience un peu frustrante aussi faut-il, soit anticiper ses besoins, soit commencer à l'utiliser en version de base, et donc avec modération !

(Photos florentb - planisphère HI GeoReflet)

2 commentaires:

  1. Cet article traite de l'aspect sécurité des achats effectués sur les sites marchands, il ne prend pas en compte l'expérience utilisateur sur les sites des fournisseurs de cartes bancaires prépayées et leurs process internes.

    RépondreSupprimer
  2. :) Je sais que le tableau déborde. J'ai voulu qu'il soit lisible, je peux le réduire mais dans ce cas il devient flou... Un comble !

    RépondreSupprimer

Les commentaires et l'aperçu peuvent ne pas fonctionner.