Affichage des articles dont le libellé est photographie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est photographie. Afficher tous les articles

03/07/2024

Photo sur Smartphone : Non aux immeubles penchés


(DOSSIER) Le sujet d'aujourd'hui n'est pas si simple à expliquer. A priori ce n'est même pas un sujet, ni pour les marques de smartphones, ni pour leurs clients. Au contraire, ce qui est un véritable problème est mis en avant comme un avantage pour les utilisateurs.

Je veux parler du capteur grand-angle.

Globalement, comme indiqué au début d'un publi-reportage Samsung : le grand-angle est bien souvent l’objectif le plus utilisé par le grand public et le moins prisé des photographes.(1)

Notons que les photographes professionnels, lecteurs assidus de magazines spécialisés, prennent le temps d'ajuster leur prise de vue au sujet sans être perturbés par la foule autour d'eux ni la soudaineté de l'événement. Ils ne sont donc pas concernés par ce sujet, lol, mais...

Parce que l'événement n'attend pas.

Les reporters qui n'ont pas le temps de régler les paramètres doivent déclencher dans n'importe quelles conditions et c'est pourquoi le miracle du smartphone s'opère, sauf que les lampadaires et les immeubles sont généralement de travers.

Pratiquant la photographie numérique depuis largement plus de 15 ans, dans les premières années, les appareils utilisés délivraient des photos "normales". A un moment, estimé après recherche autour de l'année 2012, les lampadaires et les bâtiments sont devenus bien souvent obliques sur les images prises au débotté. Avant, il y avait beaucoup moins de millions de pixels mais les lampadaires et les bâtiments photographiés étaient droits. Si si.

Certains photographes font volontairement des photos avec des grues ou des immeubles penchés, là, c'est peut-être de l'Art, mais c'est abuser (lol).

Et puis, s'il se produit une déformation sur l'image avec les objectifs grand angle des smartphones, en plus ceux-ci font apparaitre les objets comme s'ils étaient plus éloignés de nous que nous ne les voyons.(2) Et ce problème en était déjà un avec les petits capteurs en général.

Quant aux distances entre les objets, elles sont amplifiées.

La déformation est accentuée par l'utilisation de petits capteurs sur les appareils avec le choix du ratio d'aspect 4:3. On observe par contre que ce problème est réduit avec le mode vidéo des smartphones, dont la prise de vue se fait en 16:9. Il suffirait donc d'utiliser le 16:9 de la caméra du smartphone pour résoudre l'inconvénient. 

Pas si simple, parce que les applications implémentées sur de nombreux smartphones récents ont un rapport d’aspect natif de 4:3. Eh oui, c'eut-été simple. Mais c'est avec le 4:3 que vous pouvez obtenir les millions de pixels promis par le discours marketing.

En conséquence, sauf si nous souhaitons rester avec des images déformées et à moins d'utiliser une application pour extraire les images l'une après l'autre des vidéos 16:9 (chacune avec très peu de pixels), il nous faudra donc télécharger depuis le Play Store une nouvelle application de caméra proposant le 16:9 pour faire de belles photos de paysages urbains sur nos beaux smartphones.

 (A suivre)

(1) https://www.frandroid.com/comment-faire/tutoriaux/821413_photo-comment-bien-utiliser-la-camera-grand-angle-de-son-smartphone (2) https://www.photoproalbum.com/le-grand-angle-avantages-inconvenients-quand-lutiliser-et-quand-sen-passer/

Photos : 1 par Jürgen Polle de Pixabay, 2 par Dmitrijs Bojarovs de Pixabay